cadre   - Nous sommes le Dimanche 22 Avril 2018 et il est 01:06
 
"Aider les familles et amis de malades psychiques"
UNION NATIONALE DE FAMILLES ET AMIS DE PERSONNES MALADES ET/OU HANDICAPEES PSYCHIQUES
UNAFAM
- UNAFAM - Délégation Herault 34 - Languedoc Roussillon -
-Association reconnue d'utilité publique-
   
bloc_h_g Menu général bloc_h_d
  Retour à l'accueil
  Urgence:joindre qui?
  Laisser un message
  Qui sommes nous ?
  Des témoignages
  Ressources
  Services
  La recherche
  Insertion et Travail
  Groupe de parole
  Notre région
  Les sites UNAFAM
  Liens utiles
  Espace GEM ou Club
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les dernières actualités bloc_h_d
  Les actualités du 34
  réunion des adhérents 2017
  les nationales...
avis de décès - jacques dreyer-dufer unafam11
  Les départementales
handicap et famille 9 juin 2018 au théâtre auxerre
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les utilitaires du site bloc_h_d
  Mises à jour du site

  Moteur de recherche
  Le plan du site
  Les pages préférées
  Les pages sonorisées
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Accès réservé bloc_h_d



bloc_h_g bloc_h_d

QUELQUES ACTUALITES NATIONALES CONCERNANT LES MALADIES PSYCHIQUES

visibles sur les sites des délégations UNAFAM 02 - 11 - 16 - 17 - 19 - 21 - 23 - 30 - 34 - 39 - 41 - 48 - 58 - 66 - 71 - 80 - 84 - 87 - 89 - 972

Franco Basaglia    Thomas More   Delacroix   Machiavel      Pinel visitant les aliénés   Le Politique de Platon   Lucien Bonnafé le désaliéniste   l'Assemblée Nationale        

RECAPITULATIF ARTICLES 1ER SEMESTRE 05/10/2014

Récapitulatif des articles signalés par Jean-Claude

pour le 1er semestre 2014

Classement par thème d’une sélection des informations du 1er semestre 2014 que Jean-Claude recherche et nous propose dans la rubrique "les nationales".

 

Une mise à jour est envisagée chaque semestre : pour l’antérieur, cliquez sur la rubrique « Les nationales », colonne de gauche du site Unafam 17 et déroulez les pages par 10

 

N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques et suggestions :

http://www.unafam.info/17/index.php?pge=contact

 

(L’auteur de la Rubrique sollicite votre avis sur le lien ci-dessus pour orienter ses recherches selon vos souhaits ou besoins )

 




SUITE DE L'INFORMATION

ACCOMPAGNEMENT

 

RECUEIL D’AVIS PAR LE CESE 05/05/2014

Le Gouvernement a demandé au CESE de mener une réflexion sur la façon dont la société civile pourrait mieux accompagner les personnes en situation de handicap et favoriser leur accès à l’autonomie.
La section des Affaires sociales et de la santé et la rapporteur de ce projet d’avis, Christel Prado ( Groupe des associations), ont souhaité à cette occasion
valoriser des initiatives de terrain menées en faveur d’une société accompagnante à l’égard de toutes les personnes en situation de handicap en lançant une plateforme de recueil d’expériences.(CESE : Conseil économique, social et environnemental)

Suite : http://www.unafam.info/17/index.php?pge=newsNational&id=731&deb=1&La_Ref=17

LE NOUVEAU RAPPORT « PIVETEAU » 20/06/2014

La ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, a reçu, avec sa secrétaire d’Etat en charge des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’Exclusion, Ségolène Neuville, le rapport de fin de mission élaboré par M. Denis Piveteau, conseiller d’Etat, et Intitulé :

« Zéro sans solution » : Le devoir collectif de permettre un parcours de vie sans rupture, pour les personnes en situation de handicap et pour  leurs proches

N’avoir plus aucune solution d’accompagnement, pour une personne en situation de handicap dont le comportement est trop violemment instable ou le handicap trop lourd est impossible. Il faudrait donc travailler à tenir l’engagement d’un « zéro sans solution ».
La mission confiée aux auteurs de ce rapport était de proposer des réponses. Suite :
http://www.unafam.info/17/index.php?pge=newsNational&id=747&deb=0&La_Ref=17

 

ADDICTOLOGIE

TABLEAU BIPOLAIRE PARTICULIER, TROUBLES ANXIEUX… 22/05/2014

 La consommation chronique d’alcool expose à la survenue de problèmes neuropsychiatriques. L’attention doit notamment être attirée par des troubles de l’humeur, de type bipolaire, ainsi que par des troubles anxieux, dont la prise en charge est souvent retardée ou mal adaptée.

La consommation excessive d’alcool a de nombreuses conséquences dommageables au plan neuropsychiatrique. Pour le Pr Amine Benyamina, psychiatre addictologue, deux grandes nosographies prédominent en cas d’alcoolisation chronique « avec les troubles de l’humeur, notamment les troubles bipolaires et les troubles anxieux. Il s’agit le plus souvent de sujets qui ne sont pas pris en charge rapidement. Ils vont être exposés à la survenue de dommages somatiques, personnels, professionnels et ils se présentent au médecin en se plaignant d’un mal-être, d’une dépression pour justifier leur prise d’alcool ».

Suite : http://www.unafam.info/17/index.php?pge=newsNational&id=734&deb=1&La_Ref=17

 

 AILLEURS

 

CANADA : LOGEMENT D’ABORD POUR LES ITINERANTS 01/06/2014

Une étude menée au Nouveau-Brunswick révèle que l'approche Logement d'abord est efficace pour endiguer l'itinérance en milieu rural et dans de petits centres urbains

"Chez Soi" produit des résultats concrets, selon des leaders en santé mentale canadiens

La Commission de la santé mentale du Canada a dévoilé aujourd'hui les conclusions d'une nouvelle étude qui illustre l'efficacité de l'approche Logement d'abord quand il s'agit d'endiguer l'itinérance dans la population atteinte de troubles mentaux vivant en milieu rural ou dans de petits centre urbains.

« Le succès universel de l'approche Logement d'abord pour l'ensemble du projet Chez Soi prouve qu'il s'agit d'une stratégie gagnante pour lutter contre l'itinérance chez les personnes atteintes de troubles mentaux, a déclaré Louise Bradley, directrice générale de la Commission de la santé mentale du Canada. En particulier, l'étude menée à Moncton montre qu'elle est efficace en milieu rural et dans de petits centres urbains, soit dans des contextes différents de ceux des grandes villes. Mettre en place des solutions inédites comme celle-ci fait partie intégrante du mandat de la Commission. »

 

ALGERIE : 7E CONGRES DE LA SOCIETE FRANCO-ALGERIENNE DE PSYCHIATRIE 14/06/2014

L’école “fanionnienne” au cœur des travaux

La violence sociale, les conduites suicidaires au Maghreb, la religion et les troubles mentaux ont été, en substance, les thématiques mises en débat. 

Suite : http://www.unafam.info/17/?pge=newsNational&id=742&deb=0&La_Ref=17

DESTIGMATISATION

 ANCLA HONTE DES TROUBLES MENTAUX 18/01/2014

Selon un rapport d’information de la mission parlementaire sur la santé mentale, le nombre de personnes atteintes d’un trouble mental en France serait en augmentation.

Actuellement, 18% de la population souffre d’un trouble mental et nous sommes 25% à être susceptible d’en développer au cours de notre vie. Ces dysfonctionnements sont même les plus fréquents, après le cancer et les maladies cardio-vasculaires. Ils sont également la première cause d’invalidité et d’arrêts maladie, et ils ont des répercussions économiques très importantes : les coûts collatéraux liés à la perte de production et la perte de qualité de vie atteindraient près de 80 milliards d’euros

Suite : http://www.unafam.info/17/index.php?pge=newsNational&id=702&deb=4&La_Ref=17

 DROITS DES USAGERS

 DEMOCRATIE SANITAIRE  12/03/2014

"La mission confiée à Claire Compagnon incarne la volonté de refondation qui est au cœur de la stratégie nationale de santé : une nouvelle ère de la démocratie sanitaire doit s’écrire pour renforcer les droits individuels et collectifs des usagers du système de santé.

Suite : http://www.unafam.info/17/index.php?pge=newsNational&id=716&deb=3&La_Ref=17 

  

GRANDE CAUSE NATIONALE

 L'ENGAGEMENT ASSOCIATIF DESIGNE GRANDE CAUSE NATIONALE 14/02/2014

Grâce à ce label, les associations pourront bénéficier de diffusions gratuites de campagnes de communication à la télé et la radio.

Le secteur associatif français compte 16 millions de bénévoles et près de 2 millions de salariés.

Jean-Marc Ayrault a décidé d’accorder le label Grande Cause Nationale pour 2014 à l’engagement associatif, qui permettra «au Mouvement associatif d’obtenir des diffusions gratuites sur les radios et les télévisions publiques» pour «organiser des campagnes faisant appel à la générosité publique», a annoncé vendredi Matignon. 

Suite : http://www.unafam.info/17/index.php?pge=newsNational&id=712&deb=3&La_Ref=17

 

STRATEGIE NATIONALE DE SANTE – PPSM 2011/2015

 

STRATEGIE NATIONALE DE SANTE  24/04/2014

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, a reçu ce mardi 22 avril le rapport de Bernadette Devictor, Présidente de la Conférence nationale de santé, sur le service public territorial de santé.

Engagés dans le cadre du Pacte de confiance pour l’hôpital, ces travaux visent à préciser les contours du service territorial de santé et du service public hospitalier, deux notions clés de la future loi de santé. Ils s’intègrent plus largement dans la stratégie nationale de santé, dont l’objectif est de réorganiser notre système de santé autour de l’usager et de son parcours de santé au sein des territoires.

Suite : http://www.unafam.info/17/index.php?pge=newsNational&id=727&deb=2&La_Ref=17

 

LES 30 PROPOSITIONS DE LA MISSION « ROBILLARD » 02/01/204

Mercredi 18 décembre, la commission des affaires sociales a adopté le rapport final de la mission d'information sur la santé mentale et l'avenir de la psychiatrie, dite mission "Robiliard", qui après avoir entendu 118 personnes au cours de 77 heures d’auditions et plusieurs déplacements sur le terrain, conclut que le dispositif des soins psychiatriques, novateur à son origine, doit être réformé et présente à cet effet 30 propositions.   Suite :http://www.unafam.info/17/index.php?pge=newsNational&La_Ref=17&deb=4  

+ le 24/01/2014 Le Rapport sur la Santé Mentale et l'Avenir de la Psychiatrie, dit Rapport Robillard a fait l'objet de COMMUNIQUES des Syndicats de Psychiatres et de Psychologues

Suite :

PSYCHIATRIE

 

COUR DES COMPTES : SOINS DES DETENUS 18/02/2014

Renforcer l'offre de soins, prioritairement psychiatriques, des personnes détenues

Dans son rapport annuel rendu public le 11 février 2011, la Cour des Comptes estime qu'il faut renforcer l'offre de soins, prioritairement psychiatriques, des personnes détenues.

Dans un chapitre consacré à la santé de ces personnes détenues, elle dresse un constat sévère sur l'offre de soins, qui est encore incomplète, et constate qu'il demeure des obstacles persistants à une prise en charge globale.

Elle formule plusieurs recommandations sur ces points. Elle recommande notamment de renforcer l'offre de soins, prioritairement psychiatriques, en accélérant la modernisation des lieux et des modalités d'exercice des équipes médicales et en assurant une meilleure homogénéité des conditions de prise en charge.

Elle propose d'identifier dans la prochaine loi de santé publique les objectifs de santé publique propres à la population détenue, reposant sur des indicateurs de résultat alimentés par un suivi épidémiologique régulier.

Citation du site DroitPublic.net : “On ne sait même pas exactement combien de malades mentaux sont incarcérés. « Au moins un trouble psychiatrique » est identifié chez huit détenus sur dix, et le taux de schizophrènes serait quatre fois plus important qu’à l’extérieur, selon la dernière étude disponible, qui remonte à 2003.
Les chiffres de la Cour eux-mêmes ne sont guère à jour.

Vingt ans après la loi qui a confié les soins des détenus au ministère de la santé, l’offre de soins « reste incomplète » en dépit d’un réel effort de rattrapage (les équipes sanitaires ont presque doublé entre 1997 et 2012). Il reste difficile de recruter des personnels soignants en prison, dans des locaux souvent délabrés.

Les places d’hospitalisation réservées aux détenus restent faibles (182 lits pour 77 883 détenus), surtout en psychiatrie, et la situation des handicapés en détention est « préoccupante » – le nombre de détenus de plus de 60 ans a doublé en quinze ans.

Enfin, la couverture sociale des détenus, théoriquement générale, se heurte en pratique à mille difficultés et la Cour somme le gouvernement d’organiser une réelle « politique de santé publique »....

Pour lire l'ensemble du rapport, CTRL Clic pour suivre le lien::http://www.droitpublic.net/spip.php?article4718  

 LE PROGRAMME EXPERIMENTAL DES MEDIATEURS DE SANTE PAIRS (EN SANTE MENTALE) 07/02/2014

Rapport intermédiaire N° 2. Janvier 2014

Le présent document propose une note d’avancement de travaux dans la recherche évaluative qualitative du programme expérimental MSP. Il s’appuie sur les enquêtes menées par l’équipe de recherche du CLERSE dans les services psychiatriques entre février et novembre 2013. Il est centré sur l’activité des MSP dans les services et la perception de cette activité dans les équipes.

Suite : http://www.unafam.info/17/index.php?pge=newsNational&La_Ref=17&deb=3  

 L’HOSPITALISATION SANS CONSENTEMENT EN PSYCHIATRIE EN 2010 : ETAT DES LIEUX AVANT LA REFORME DU 5 JUILLET 2011 04/02/2014

Note  de la revue « Questions d’économie de la santé », n°193, décembre 2013 : "Ce premier état des lieux de l’hospitalisation sans consentement, s’appuyant sur les données récemment disponibles du Recueil d’informations médicalisées en psychiatrie (Rim-P), a plusieurs objectifs : réaliser une photographie des personnes hospitalisées sans leur consentement en psychiatrie et de la diversité de leurs prises en charges et trajectoires de soins en 2010. Il s’agit à terme de suivre les effets de la réforme engendrée par la loi du 5 juillet 2011, relative aux droits et à la protection des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques. Cette loi, modifiée en septembre 2013, vise à faire évoluer l’exercice des soins sous contrainte en psychiatrie : l’hospitalisation à temps plein n’y est plus la seule modalité de prise en charge et l’intervention d’un juge des libertés et de la détention est désormais prévue dans ce cadre.

Suite : http://www.unafam.info/17/index.php?pge=newsNational&La_Ref=17&deb=3   au

 

RECHERCHE

 

ANNONCE D’UN RAPPROCHEMENT ENTRE LA RECHERCHE ET LE SOIN (OUVERTURE DU COLLOQUE DES 50 ANS DE L’INSERM PAR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE) 05/04/2014

En ouverture du colloque des 50 ans de l’Inserm, le président de la République a annoncé dès 2015 des appels à projets de recherche uniques impliquant les hôpitaux en lien avec l’Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé

Suite : http://www.unafam.info/17/index.php?pge=newsNational&id=721&deb=2&La_Ref=17

REH@BILITATION 28/04/2014

Le Comité Français pour la Réhabilitation Psychosociale organise:

 les 5 et 6 juin à Angers son 8e congrès, 

 en collaboration avec la FNAPSY, L’UNAFAM, et le Centre Collaborateur OMS en santé mentale, sur le thème : « Réhabilitation : l’expérience ».

La réhabilitation psychosociale est aujourd’hui porteuse des espoirs des usagers et des familles frappés par les pathologies psychiatriques chroniques et invalidantes induisant un « handicap psychique ».

Suite : http://www.unafam.info/17/index.php?pge=newsNational&La_Ref=17&deb=2  

 

LE RISQUE DE SCHIZOPHRENIE DOUBLE EN CAS DE CARENCE EN VITAMINE D 06/082014

Une carence en vitamine D, avec un taux sérique <20 ng/ml, multiplie par deux le risque de développer une schizophrénie, selon une analyse iranienne, qui a passé en revue une vingtaine d’études [1]. Les résultats montrent également que près des deux tiers des patients schizophrènes présentent une insuffisance en vitamine D. 

 

SANTE MENTALE

SANTE MENTALE: A DAVOS LA SANTE AU MENU 18/01/2014

La ville de Davos est en plein préparatif pour accueillir le WEF. «Nécessité de remettre à plat les politiques de santé et de répondre aux problématiques environnementales».

• Changement climatique et systèmes de santé, thèmes phares du prochain Forum mondial de Davos

• 2.500 participants de plus de 100 pays sont attendus, dont 1.500 leaders économiques et 300 personnalités publiques. Plus de 40 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents.

Suite : http://www.unafam.info/17/index.php?pge=newsNational&La_Ref=17&deb=4

SANTE MENTALE DES ENFANTS : ON PEUT AGIR A L’ECOLE  18/01/2014

Une équipe canadienne a développé une  approche très intéressante pour réduire les risques  de troubles psychologiques chez les jeunes.

La seconde phase d’évaluation de la méthode vient d’être lancée dans une trentaine de classes du secondaire québécoises.

La première partie, coordonnée par une équipe de l’université de Montréal, a concerné des écoles londoniennes. Quelque cinq cents élèves britanniques, âgés de 8 à 15 ans, ont participé à cette étude. 

Suite : http://www.unafam.info/17/index.php?pge=newsNational&La_Ref=17&deb=4

L’INTROUVABLE POLITIQUE DE SANTE MENTALE EN France   22/01/2014

Extrait de la REVUE ADSP (Actualité et dossier en santé publique) n° 84

C’est le sous-titre d’un article publié en septembre 2013 dans la revue ADSP N° 84 par Bernard Basset, Médecin de santé publique, ex-sous-directeur de la DGS , qui a été nommé directeur de projet, chargé d’accompagner les agences régionales de santé (ARS) dans la mise en place du projet régional de Santé.
Cet article retrace l’évolution de la psychiatrie et tire la conclusion suivante : Alors que la santé mentale est sans cesse réaffirmée, à juste titre, comme une des grandes priorités de santé publique, et que les rapports ou plans se sont multipliés depuis plus de cinquante ans, il est toujours difficile de repérer clairement les objectifs de la politique suivie en la matière dans notre pays.

Suite : http://www.unafam.info/17/index.php?pge=newsNational&La_Ref=17&deb=4 

SANTE MENTALE DES ENFANTS HARCELES A L’ECOLE 18/04/2014

Dépression, troubles anxieux et idées suicidaires, la santé mentale des personnes victimes de harcèlement à l’école est affectée jusqu’à l’âge adulte, alertent des psychiatres britanniques.

Dépression, troubles anxieux et idées suicidaires, la santé mentale des personnes victimes de harcèlement à l’école est affectée jusqu’à l’âge adulte, alertent des psychiatres britanniques.

Suite :

http://www.unafam.info/17/index.php?pge=newsNational&id=724&deb=2&La_Ref=17

 POURQUOI LA FOLIE FAIT PEUR 07/05/2014

 Déchéance, déshumanisation enfermement… Aujourd’hui encore, la folie nous terrifie. Parce qu’elle nous rappelle notre propre part d’ombre ? Pour tenter de l’apprivoiser, nous nous en sommes un peu approchés, en compagnie de ceux qui ont un jour plongé.

Suite : http://www.unafam.info/17/index.php?pge=newsNational&id=732&deb=1&La_Ref=17

 MYTHES ET REALITE : LA FORMATION A DESTINATION DES JOURNALISTES 01/06/2014

Les 11, 12 et 13 juin 2014 avec l’ESJ Pro à Lille

Un constat : Les journalistes mesurent de plus en plus l’importance de traiter le sujet des maladies mentales qui touchent une personne sur 5 en France, et pourtant, ils se déclarent mal informés sur ces questions.
Une action : En région Nord - Pas-de-Calais, la Fédération régionale de recherche en psychiatrie et santé mentale a donc initié un partenariat unique avec l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille.
L’objectif : Sensibiliser, en France, les journalistes aux grandes notions de la maladie mentale et de la psychiatrie.

Suite : http://www.unafam.info/17/index.php?pge=newsNational&id=736&deb=1&La_Ref=17

 RAPPORT DE L'OCDE SUR LES MALADIES MENTALES 19/07/2014

Une dépression sur deux n'est pas traitée correctement 

Suite :

http://www.unafam.info/17/index.php?pge=newsNational&id=750&deb=0&La_Ref=17

 UN RAPPORT DE L'ONPES SE PENCHE SUR LES PUBLICS "INVISIBLES" SOCIALEMENT  20/06/2014

Constatant, dans son rapport 2009/2010, que "les statistiques publiques appréhendent difficilement la grande exclusion, notamment lorsque les personnes concernées n'ont pas de domicile, ne recourent pas aux prestations sociales auxquelles elles auraient droit, ou encore sont en situation irrégulière sur le territoire français", rendant l'action publique en direction de ces publics "très difficile à mettre en œuvre", l'Observatoire national de la pauvreté et de l'exclusion sociale (ONPES) a confié au bureau d'étude FORS-Recherche sociale la réalisation de travaux exploratoires, rendus publics mardi 17juin, sur ces publics "invisibles socialement".

Suite : http://www.unafam.info/17/index.php?pge=newsNational&id=746&deb=0&La_Ref=17

 LA PREVENTION, STRATEGIE GAGNANTE POUR LES MALADIES MENTALES AUSSI 16/06/2014

Plus d’un Français sur deux déclare être concerné par les maladies mentales selon une enquête Ipsos-Fondamental-Klesia conduite pour la circonstance. « Le fardeau des maladies neuropsychiatriques, dépression, addictions, schizophrénie, bipolarité et troubles obsessionnels compulsifs, est en train de dépasser celui des cancers et des maladies cardiovasculaires », signale le Pr Marion Leboyer, directrice de la Fondation Fondamental. Et pourtant, les leviers de la prévention peuvent être mobilisés à tous les stades de l’évolution de ces maladies.

Suite : http://www.unafam.info/17/index.php?pge=newsNational&id=744&deb=0&La_Ref=17

 LES MALADIES MENTALES: POURQUOI LES FRANÇAIS EN ONT-ILS SI PEUR? 11/06/2014

Une enquête Ipsos-FondaMental-Klesia apporte des éléments de réponse sur le rapport des Français à la santé mentale…

Suite :

 http://www.unafam.info/17/index.php?pge=newsNational&id=741&deb=0&La_Ref=17

 

SCHIZOPHRENIE

 

COMPRENDRE LA SCHIZOPHRENIE 11/01/2014

La littérature puis le cinéma l’ont associée aux pires excès… Pourtant, la schizophrénie ne saurait se résumer aux hallucinations et aux délires qu’elle occasionne. Cette « scission de l’esprit », comme la baptisa Eugen Bleuler, est avant tout source de souffrance et d’exclusion pour ceux qu'elle atteint. Retour sur une maladie psy qui soulève encore bien des questions. Suite :http://www.unafam.info/17/index.php?pge=newsNational&La_Ref=17&deb=4

 

QU’EST-CE QUE LA SCHIZOPHRENIE ? 21/04/2014

Employé à tort et à travers, le terme de « schizophrénie » est souvent galvaudé. Le Professeur Pierre-Michel Llorca, spécialiste mondial de cette maladie, nous présente en quoi elle consiste et quels sont ses symptômes

Si vous pensez que la schizophrénie correspond à un dédoublement de la personnalité ou à un simple “délire”, vous faites fausse route ! La schizophrénie est une maladie plus complexe qu’on ne l’imagine. 

Décrite il y a 100 ans, elle reste encore l’une des maladies psychiatriques les plus mystérieuses, et les recherches dans ce domaine se poursuivent activement. Autre phénomène méconnu : en plus des souffrances qu’elle inflige aux malades et à leur entourage, la schizophrénie s’avère une des maladies les plus coûteuses pour la société - son coût est en effet évalué à près de 15 milliards d’euros en France.

Suite :http://www.unafam.info/17/index.php?pge=newsNational&id=726&deb=2&La_Ref=17

 

 

TEMOIGNAGES

MON FILS EST TOXICOMANE OU PSYCHOTIQUE, JE NE SAIS PAS. SAUVEZ-LE 

Christophe est le père de Guillaume. Enfant, il lui lisait des livres et l’accompagnait au judo. Vingt-et-un ans plus tard, il le regarde alterner épisodes toxicomanes et séjours en psychiatrie, sans rien pouvoir y faire.

Christophe, 45 ans, enseignant, est père de Guillaume, 21 ans. Ils vivent en Haute-Savoie. Lecteur de notre partenaire Viva presse, Christophe a publié son témoignage sur le site d’information mutualiste pour « interpeller les pouvoirs publics ». sur le site Unafam 17 au 21/03/2014

Suite :http://www.unafam.info/17/index.php?pge=newsNational&id=719&deb=3&La_Ref=17

 

TROUBLES PSYCHIQUES

SERVICE « ECOUTE FAMILLES » UNAFAM

Troubles psychiques : 9 000 appels traités en 2013 par Écoute-famille

Selon un article paru dans 24H Santé,  l’association Unafam, le nombre d’appels reçus par son service téléphonique Ecoute-famille, destiné aux proches des personnes souffrant d’un trouble psychique, a augmenté de près de 13% entre 2012 et 2013. Près de 9 000 appels ont ainsi été traités en 2013.

Ecoute-famille est un service téléphonique assuré par des psychologues cliniciennes qui répondent aux proches des personnes souffrant d’un trouble psychique (psychoses, schizophrénie, troubles bipolaires, TOC, dépression…). Créé par L’Unafam, il est ouvert à tous, adhérents de l’association ou non.

Gratuit et anonyme, ce service s’adresse à tous ceux qui souhaitent évoquer une situation particulièrement difficile : l’appréhension d’une crise imminente, un conflit, l’incompréhension de la maladie, l’épuisement…  Ecoute-famille a pour but d’accompagner les interrogations, répondre au besoin de parler, orienter, aider les proches à trouver des ressources et à sortir de l’isolement.

La publication de son bilan annuel fait apparaître que : la majorité des appels proviennent des parents de personnes atteintes de troubles : 47% de parents dont 40% de mères et 7% de pères.

Ecoute famille reçoit de plus en plus d’appels d’autres membres de la famille : 8% de la part de frères ou de soeurs, 5,5% de la part d’enfants. Par ailleurs les femmes sont beaucoup plus nombreuses à appeler, puisqu’elles représentent 80% des usagers du service

11% des appels émanent de personnes souffrant elles-mêmes de troubles psychiques.

Article signalé le 18/04/2014 sur le site Unafam 17 :

Suite :http://www.unafam.info/17/index.php?pge=newsNational&id=723&deb=2&La_Ref=17

 

 

Imprimer cette news



bloc_b_g bloc_b_d
 
Copyright © 2005-2015 Site - UNAFAM - Délégation Herault 34 - Région Languedoc Roussillon
Groupe de sites conçu et développé par Jacques DREYER-DUFER bénévole UNAFAM        Voir les autres sites du groupe        Mentions légales