cadre   - Nous sommes le Samedi 21 Avril 2018 et il est 17:20
 
"Aider les familles et amis de malades psychiques"
UNION NATIONALE DE FAMILLES ET AMIS DE PERSONNES MALADES ET/OU HANDICAPEES PSYCHIQUES
UNAFAM
- UNAFAM - Délégation Herault 34 - Languedoc Roussillon -
-Association reconnue d'utilité publique-
   
bloc_h_g Menu général bloc_h_d
  Retour à l'accueil
  Urgence:joindre qui?
  Laisser un message
  Qui sommes nous ?
  Des témoignages
  Ressources
  Services
  La recherche
  Insertion et Travail
  Groupe de parole
  Notre région
  Les sites UNAFAM
  Liens utiles
  Espace GEM ou Club
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les dernières actualités bloc_h_d
  Les actualités du 34
  réunion des adhérents 2017
  les nationales...
avis de décès - jacques dreyer-dufer unafam11
  Les départementales
handicap et famille 9 juin 2018 au théâtre auxerre
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les utilitaires du site bloc_h_d
  Mises à jour du site

  Moteur de recherche
  Le plan du site
  Les pages préférées
  Les pages sonorisées
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Accès réservé bloc_h_d



bloc_h_g bloc_h_d
    page recherche - Délégation Herault 34 - région Languedoc Roussillon

1) les maladies






1) les maladies 2) La schizophrénie

Origine de l'article : section unafam11 - Courriel : infos@unafam11.org

Des traitements de plus en plus efficaces

Aujourd'hui, la prise en charge des personnes schizophrènes a fait d'énormes progrès. Des traitements médicamenteux, associés aux psychothérapies, permettent un retour à une vie quasiment normale. Le point sur les solutions pour sortir de cet enfer.

Environ un quart des épisodes schizophrènes isolés n'auront pas de suites. Mais les autres débouchent sur une maladie chronique qui nécessite un traitement.

Médicaments et thérapie

Aujourd'hui, les traitements ont fait d'énorme progrès. Basés sur des neuroleptiques, qui permettent de diminuer fortement les symptômes, ils permettent le retour à une vie quasiment normale. Certes, des effets secondaires existent, mais ils peuvent être restreints. Ces médicaments ne suffisent pas seuls et doivent être accompagnés d'un soutien psychologique et éventuellement d'une thérapie familiale. Plus le traitement débute précocement, meilleure est son efficacité. De même il doit être scrupuleusement suivi car l'arrêt entraîne généralement, dans un délai de quelques jours à quelques mois, des crises ou des rechutes. Le traitement doit être pris en continu durant plusieurs années, voire toute la vie. Le suivi au long cours en consultation est donc indispensable.

Les médicaments utilisés pour traiter la schizophrénie appartiennent à la classe des neuroleptiques qui regroupe les neuroleptiques classiques et les antispychotiques atypiques. Ils agissent sur de nombreux types de récepteurs cérébraux. Parmi les nombreux médicaments disponibles, il faut distinguer la dernière génération : les antipsychotiques dits atypiques . Ces derniers ont permis d'améliorer considérablement la prise en charge de la schizophrénie car ils réduisent le risque d'effets secondaires extrapyramidaux (rigidité musculaire, tremblements, etc.) qui peuvent être très invalidants. Les trois neuroleptiques atypiques les plus prescrits sont dans l'ordre le Zyprexa, le Risperdal et le Leponex .

L'entourage à rude épreuve

De plus en plus d'intérêt

Des films tel qu'"un homme d'exception" ont permis de médiatiser la schizophrénie. Néanmoins, les maladies mentales restent un sujet tabou et une source d'exclusion. Pour pallier cette situation, de nombreuses initiatives voient le jour. Ainsi, l'Institut Lilly en collaboration avec un groupe d'experts, médecins psychiatres et infirmiers en psychiatrie, a conçu le programme Schiz'osedire. Au-delà des informations destinées aux patients et aux professionnels de santé, Schiz'osedire vise également à sensibiliser l'entourage des malades et le grand public à la prise en charge de cette maladie.

Aujourd'hui, 6 fascicules Schiz'osedire sont disponibles et traitent de la nature des troubles schizophréniques, des traitements et des modalités de soin. Des livrets plus spécifiquement destinés aux patients abordent des thèmes précis tels que l'hébergement. L'ensemble de ces documents est disponible sur le site Schizosedire.com .

Les laboratoires Pfizer ont également mis en place un programme baptisé "alliance" destiné aux malades et aux aidants. Il est basé sur une série de brochures très complètes abordant les différents aspects de la maladie.

En attendant que ce trouble bénéficie de traitements encore plus performants, une information plus claire devrait aider à un diagnostic plus précoce, une prise en charge plus adaptée et une meilleure compréhension du public.

Alain Sousa


Affichage de la mise en page prévue pour impression affichage prévu pour imprimer cette page

bloc_b_g bloc_b_d
 
Copyright © 2005-2015 Site - UNAFAM - Délégation Herault 34 - Région Languedoc Roussillon
Groupe de sites conçu et développé par Jacques DREYER-DUFER bénévole UNAFAM        Voir les autres sites du groupe        Mentions légales